Mardi, le marché suisse n'est pas parvenu à poursuivre sa progression, freiné par l'ouverture négative de Wall Street et par le repli de Novartis. Ainsi, le SMI a terminé la journée en légère baisse de 0.2% à 8'733 points et le SPI de 0.14% à 6'834 points. Aux pharmaceutiques, Novartis a reculé de 1.85% à 71.60, toujours pénalisé par la décision des autorités américaines de prolonger jusqu'à fin février leur examen sur le traitement contre le diabète de type 2 Galvus. Roche a affiché un très léger repli de 0.14% à 220.20 et Serono a campé sur ses positions à 1'087. Pour sa part, Nestlé a engrangé 0.7% à 445.75, compensant en partie la perte de Novartis. Aux chimiques, Clariant (-0.3% à 18.30) a annoncé un nouveau plan de restructuration qui entraînera la suppression de 10% des effectifs, soit 2'200 emplois, dans un horizon à 2009. Le groupe, qui a plongé dans les chiffres rouges au troisième trimestre, projette également la fermeture de sites et la réduction de sa gamme de produits. Dans un autre registre, Synthes (+1.45% à 147.10) a bénéficié d'une recommandation d'achat émanant de la banque américaine Citigroup. Le compartiment des financières s'est montré fort modeste mardi. Swiss Life a cédé 1.7% à 296, Bâloise 1.4% à 123.90, Swiss Re 1.1% à 105.80 et UBS 0.5% à 75.10. Au sein des valeurs secondaires, la Banque Cantonale Vaudoise a été sous pression mercredi malgré la publication de résultats supérieurs aux attentes à l'issue des neuf premiers mois de l'année. Un analyste de la Banque Cantonale de Zurich a qualifié les chiffres de qualitativement bons. Cependant, il ne modifiera pas ses prévisions et a maintenu sa recommandation ''surpondérer'' sur l'action. Selon les spécialistes, le titre a nettement progressé depuis l'été, ce qui signifie que les bons résultats enregistrés par l'établissement vaudois étaient déjà escomptés dans les cours. Le titre a affiché un sévère recul de 5.4% à 544. Pour sa part, Tornos a annoncé des résultats à 9 mois mitigés, ce qui a conduit à un repli de 3.1% à 14 dans des volumes plus importants que d'habitude. D'après Vontobel, le résultat opérationnel a été conforme aux attentes, mais les entrées de commande ont déçu.