La Bourse suisse a ouvert en baisse de 1,1% environ lundi, avant de se ressaisir et de revenir dans le vert. Vers 9h30, l’indice des valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), gagnait même 1,5% à 5250 points.

Les autres places boursières européennes évoluaient aussi en hausse dans les premiers échanges, à l’exception de Francfort qui cédait 0,07%. Ailleurs, Paris prenait 1,38%, tout comme Milan (+2,7%) et Madrid (+3%), ces deux marchés profitant de l’action de la Banque centrale européenne (BCE) de racheter de la dette. Tokyo a pour sa part clôturé en baisse de 2,18% lundi.

Les observateurs attendent toutefois une journée de lundi difficile. Le contexte est toujours marqué par les incertitudes causées par la crise des dettes publiques aux Etats-Unis et dans la zone euro, en particulier après la dégradation de la note de la dette américaine par l’agence de notation Standard & Poor’s.

Le sujet a suscité les pires craintes ce week-end, même si dans le même temps de nombreuses voix sont venues calmer le jeu. En effet, les marchés boursiers ont déjà cédé environ 10% la semaine passée, ce qui signifie notamment que la dégradation de la dette américaine est déjà intégrée.

Sur le front du marché des devises, le franc suisse continue à battre des records. Le dollar est ainsi descendu lundi à 8h00 à 75,28 centimes. S’éloignant de ses plus bas, l’euro profitait de son côté d’un léger rebond pour s’échanger au-dessus de 1,09 franc vers 9h15.