Le mois de janvier est statistiquement une période positive pour les marchés financiers, et le SMI semble suivre la tendance générale entamée vendredi passé sur les différentes places mondiales. Les grosses capitalisations prennent une part importante dans l'embellie de cette première séance de l'année alors que les volumes restent mitigés, les nouvelles d'entreprises et conjoncturelles se faisant toujours assez rares.

Après un nouveau sommet annuel décroché lors de la dernière journée de l'an passé, la Bourse suisse poursuit son ascension en clôturant à 5582,7 points, en hausse de 1,73%, son plus haut niveau en presque dix-huit mois.

Parmi les pharmaceutiques, Novartis (+2,49%) se distingue au contraire de Roche (+0,2%) qui figure parmi les moins bonnes performances de la journée. Julius Baer arrive en tête de liste avec un gain de 5,16% à 438,5 francs. UBS profite de l'annonce de sa réorganisation dans les services informatiques et progresse de 1,18% tandis que Credit Suisse suit de près, en progression de 0,88%. Zurich, par contre, décroche la lanterne rouge (-0,56%). Les valeurs technologiques sont aussi soutenues, à l'image de Kudelski en hausse de 2,57% après avoir complété l'acquisition de Mediaguard et Unaxis qui monte de 2,28%. A noter encore les performances de Lonza (+5,13%) et de Clariant en hausse de 3,56%.

Sur le marché élargi, Kuoni s'étoffe de 5%: la société annonce vouloir réduire le nombre de ses filiales en Suisse. Ems-Chemie bondit de 8,2% après que Christophe Blocher a cédé sa part de 73% dans l'entreprise à ses enfants. La société a en outre proposé un dividende spécial de 8 francs pour 2004. Temenos, après avoir enregistré la meilleure performance du SPI en 2003, poursuit sa progression et gagne encore 6,7%.