La Bourse suisse a navigué en territoire négatif pendant quasiment toute la journée de mercredi, avant de rebondir pendant la dernière heure de la session grâce à la performance des trois grosses capitalisations boursières Nestlé, Novartis et Roche. La baisse du prix du baril de pétrole et la hausse du dollar ont rassuré les participants. Les commentaires de la banque centrale américaine, qui ont accompagné le relèvement de ses taux d'intérêt, ont ramené à la surface des craintes d'une résurgence de l'inflation, ce qui a rendu les investisseurs nerveux et prudents.

Les actions Nestlé ont clôturé en hausse, ayant bénéficié de la recommandation d'achat d'un broker, de même que les titres Bär, qui ont été conseillés par une grande banque. La mauvaise performance des actions UBS et Credit Suisse a eu le plus grand impact négatif en termes de points sur l'indice des valeurs phares.

Hors SMI, PubliGroupe et Vetropack ont publié de bons chiffres annuels, alors que Zschokke n'a pas vraiment réussi à convaincre les analystes avec ses résultats. Après deux jours de suspension, les actions Swiss International Air Lines ont rouvert en forte baisse, clôturant même en dessous du niveau de rachat des titres des petits actionnaires par Lufthansa. Beaucoup d'actions de sociétés à petite et moyenne capitalisation ont continué à souffrir de prises de profit.

Aujourd'hui, Forbo et Straumann tiennent leur assemblée générale des actionnaires.