L'industrie suisse a vu sa production, son chiffre d'affaires et ses entrées de commandes grimper fortement au quatrième trimestre de l'année écoulée par rapport à l'année précédente, mais les stocks de produits finis ont augmenté d'une façon significative. Lundi, la reprise du dollar, influencé par les attentes d'une hausse des taux par la Réserve fédérale, a été d'un bon support pour la Bourse suisse, et cela en dépit du nouveau record atteint par le prix du baril de pétrole. Pendant la dernière heure de la session, l'indice SMI a perdu presque tous les gains emmagasinés plus tôt dans la journée à cause de l'ouverture en forte baisse de la Bourse américaine. Dans un volume étoffé, l'indice SMI a terminé la séance en légère hausse, surtout grâce à la bonne performance des actions Roche et ABB. La publication de résultats mitigés d'une étude sur un produit en phase d'évaluation contre le cancer de Novartis a poussé beaucoup de participants à échanger leurs titres de la plus grande société pharmaceutique bâloise contre ceux du groupe Roche, qui vend, via sa division américaine Genentech, un médicament rival. ABB semble avoir trouvé un accord avec les représentants des plaignants dans l'affaire de l'amiante aux Etats-Unis.

Hors SMI, il semble que beaucoup de participants aient voulu augmenter leur position cash en vendant diverses actions de sociétés à moyenne capitalisation boursière. La compagnie aérienne Swiss International Air Lines a demandé la suspension de ses titres jusqu'à ce soir. Belimo a publié des résultats annuels en dessous des attentes, tout en étant optimiste pour 2005. A l'aube de la publication des chiffres annuels par les sociétés, les titres Batigroup ont fait face à des prises de bénéfices, alors que les actions Tornos, Arbonia-Forster et Sia-Abrasives attiraient les acheteurs. Les actions Agefi et Bucher ont continué leur hausse spectaculaire.