Après avoir longtemps présenté sa plate-forme de négoce comme la plus performante, la Bourse suisse (Groupe SWX) fait appel à une solution externe pour rattraper son retard dans les segments à hauts volumes de transactions. SWX a en effet annoncé lundi le lancement – pour le second semestre 2005 seulement – de la plate-forme de négoce complémentaire Quotematch. Celle-ci sera développée en partenariat avec l'éditeur de logiciels australien Computershare Markets Technology, sur la base de sa plate-forme X-Stream, déjà utilisée par d'autres Bourses dans le monde (Djakarta, Nouvelle-Zélande, etc.). SWX a, par ailleurs, annoncé l'adoption du système de surveillance en temps réel des marchés de la société américaine SMARTS, lui aussi utilisé par plusieurs places boursières (Hongkong, Copenhague, etc.).

Face aux problèmes récurrents de lenteur dans les transactions à hauts volumes (LT du 24.09.2004), SWX a perdu des parts de marché ces dernières années, notamment dans le négoce des warrants, où la Bourse suisse s'est fait ravir le premier rang en Europe par la Bourse de Stuttgart Euwax. «Grâce à Quotematch, nous comptons bien regagner le terrain perdu sur Euwax», affirme Werner Vogt, porte-parole de SWX. Quotematch accueillera également le négoce des obligations internationales (eurobonds), celui des fonds indiciels cotés (ETF) et, enfin, celui des actions européennes de la plate-forme Virt-X. Les actions et les obligations traditionnelles continueront, en revanche, à être traitées sur la plate-forme principale, laquelle fera l'objet d'une mise à jour en janvier.