Après le week-end pascal, la Bourse suisse a entamé mardi la semaine en très légère hausse. L'indice Swiss Market Index (SMI) des valeurs vedettes helvétiques cotées à Londres dans virt-x a clôturé sur un gain de 1,1 point ou 0,02% par rapport à jeudi à 5804,50 points. L'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) s'est pour sa part apprécié de 0,18% ou 7,51 points à 4236,17 points. Les valeurs des transports (+1,7%), des assurances (+ 0,7%) ont affiché une évolution favorable, alors que celles de la chimie/pharmacie (–0,6%) ont plongé dans la zone négative.

Le marché suisse n'a pas réussi à défendre l'avance enregistrée après la publication de l'indice des ventes de détail aux Etats-Unis, ont commenté les opérateurs. Outre le groupe chimique bâlois Clariant et la société genevoise de biotechnologie Serono, les deux géants bâlois de la pharmacie Novartis et Roche ont subi de forts reculs.

Les valeurs financières étaient bien orientées, stimulées encore par les résultats trimestriels de Merrill Lynch publiés en début d'après-midi. Le numéro un bancaire suisse UBS s'appréciait de 1,1% à 98,35 francs et Zurich Financial Services (ZFS) gagnait 0,9% à 217,50 francs, dépassant Julius Bär (+0,4% à 373,50 francs).

Credit Suisse Group (CSG) (–0,1% à 45,20 francs) a passé dans le rouge juste avant la clôture. La demande pour les assurances comme Swiss Life (+ 0,8% à 190,50 francs) et Swiss Re (+0,6% à 89,54 francs) est pour sa part restée forte. Le numéro deux mondial de la réassurance, Swiss Re, devrait connaître sous peu le verdict dans le dossier des attentats sur les tours jumelles du World Trade Center à New York.

Novartis (–0,9% à 55,00 francs) et Nestlé (+0,9% à 330,50 francs) ont évolué en sens inverse. Swisscom (+0,2% à 423,50 francs) gagnait du terrain bien que CSFB ait abaissé sa recommandation à «Underperform». Clariant a chuté (–9,7% à 16,30 francs) du fait que l'action a été négociée ex-droits de souscription. Serono (–3,2% à 778,00 francs) était le grand perdant du jour, le titre du groupe genevois ayant perdu le terrain gagné la semaine dernière.