Après une matinée très tranquille, le marché a fait sauter une première résistance, gagnant en puissance pour terminer ainsi en dessus de la marque des 6000 points. La journée de mercredi a été une véritable séance de consolidation où les cours ont évolué en fonction des ordres de Bourse. Les prises de bénéfices ont été ainsi bien canalisées, ce qui nous a permis de vivre une journée sans à-coup.

Au chapitre des résultats de sociétés, l'attention s'est concentrée sur le cimentier Holcim qui, par l'acquisition du groupe britannique Aggregate Industries, élargit sensiblement sa palette de produits. Avec une performance de plus de 12% depuis le début de l'année, les investisseurs ne se sont pas fait prier pour prendre leurs bénéfices. Le titre a été la lanterne rouge du SMI. L'index a été bien équilibré, 14 valeurs étant en hausse et 13 en baisse. Si le marché a pu terminer sur une note positive, il le doit à quelques grosses capitalisations qui ont fait office de vedettes. Valeurs emmenées entre autre par Roche, qui a profité de commandes complémentaires pour son médicament anti-grippal Tamiflu. Les grandes banques ont également figuré du côté des vainqueurs, profitant d'une certaine rotation de secteur. Novartis a donné un bon support au marché. Serono a quitté un peu le devant de la scène pour retrouver un volume normal. Depuis quelques jours et sans raison particulière SGS a continué d'être malmené.

Hors SMI, quelques titres ont attiré l'attention. SEZ a été en forte hausse, bénéficiant d'un gros ordre venant de Corée du Sud, vraisemblablement de Samsung. La Banque Cantonale Vaudoise a performé de presque 5% avec un volume considérable. Fischer et sa participation majoritaire Agie ont continué de grimper après la publication de leurs résultats. Malgré une recommandation d'achat d'une banque allemande, Converium n'a pu se relever, les ordres vendeurs étant encore trop importants.