La Bourse suisse a flirté avec les plus hauts de l'année en passant, provisoirement, les 5900 points, mais n'a pas réussi à confirmer ce niveau et termine finalement la journée avec un gain minime de 0,04%. Syngenta a, à son tour, publié ses résultats 2003 et a donc confirmé son retour dans les chiffres noirs. Le bénéfice par action a rebondi de 36%, alors que le profit net se monte à 268 millions de dollars. Son programme de rationalisation va continuer et permettre ainsi de réaliser des économies de coûts jusqu'en 2008. L'action a salué ces nouvelles par une hausse de 2,73%. Clariant a bien su en profiter et gagne 3,72%, alors qu'ils présenteront leurs propres résultats le 24 février prochain. Du côté des financières, UBS a subi quelques légères prises de bénéfice avec un recul de 0,32%. Credit Suisse reste confiant, à la veille de ses résultats, et rebondit de 0,51%. Zurich Financial a été particulièrement volatile, mais n'arrive pas à terminer la séance sur ses plus hauts. Elle se contente d'une hausse de 0,39%. Bâloise a peu profité d'une nouvelle recommandation d'achat et ne récupère que 0,49%. Swiss Re reste très timide et termine inchangé. Du côté des valeurs cycliques, on relèvera les bonnes performances de Holcim et d'Adecco, qui ont respectivement gagné 1,58% et 1,98%. Par contre, Swatch Group se calme et le poids des vendeurs a fait reculer la valeur de 1,01%. Novartis et Roche ont très peu évolué, tout comme Nestlé, qui clôture sur les niveaux de la veille. Dans le marché élargi, Publigroupe remonte de 3,85% après avoir confirmé que son chiffre d'affaires avait reculé de 10% en 2003, mais attend toujours un retour au profit pour chacun de ses départements. Synthes-Stratec baisse de 1,4%. Les autorités anticartellaires allemandes ne sont pas favorables au rachat prévu de Mathys Medizinaltechnik AG par crainte de voir une position dominante en Allemagne. Mais cette décision ne remet pas en question ce rapprochement dans le reste du monde. La société bâloise va pouvoir recourir contre cette décision.