Le marché suisse ouvre en légère hausse malgré des résultats semestriels mitigés, conjugués à des prises de bénéfices outre-Atlantique. Les volumes restent pauvres, à la veille des résultats de Roche, Adecco et Lonza notamment, alors que le marché s'effrite peu à peu dans la matinée, entraîné par les poids lourds de l'indice. Le SMI teste rapidement le support de 4883 pour finir en baisse de 0,16% à 4871,3 points, pour la deuxième séance consécutive.

Les meilleures performances de la journée sont à mettre au crédit des valeurs technologiques, portées par les résultats la veille de Texas Instruments. Unaxis bénéficie d'une hausse de recommandation de la part d'un broker américain et gagne 2,41%, alors que Kudelski prend 0,91% à 27,75.

De son côté, Nestlé (+0,37%) profite du feu vert des autorités américaines à sa filiale Alcon pour la distribution de son médicament Ciprodrax. Novartis empoche 0,19% après avoir publié la veille de solides résultats. ABB engrange 0,93% en dépit de l'annonce que la période d'appel relative au procès de l'amiante se solderait avec plusieurs recours.

Parmi les perdants, Adecco (-3,88%) souffre des mauvais résultats de Kelly Services, deuxième compagnie d'emplois temporaires aux Etats-Unis, suggérant une faible reprise du marché de l'emploi.

Le secteur des assurances se replie, à l'image de Swiss Life qui perd 1,96%, la vente de son unité banque privée Banco del Gottardo à BSI n'étant pas encore certaine. Swiss Re recule de 2,13% en raison du litige avec le propriétaire du World Trade Center qui prend une tournure négative, alors que Bâloise poursuit son repli en lâchant 1,97%. Zurich FS s'allège pour sa part de 1,07%.

Hors SMI, Tecan bondit de 6,46% après avoir publié des résultats semestriels encourageants. Ascom profite d'un nouveau contrat de la SNCF pour empocher 4,73%.