Après un début de séance peu inspiré, le marché suisse se redresse dans l'après-midi grâce à la publication d'une statistique encourageante outre-Atlantique. En effet, les commandes de biens durables ont augmenté de 8,7% au mois de juillet, ce qui constitue le gain le plus important depuis 9 mois. La demande progresse dans les domaines de l'informatique, de l'industrie automobile et aéronautique. Grâce à ce chiffre supérieur aux attentes des économistes, l'indice SMI clôture en progression de 1,2% à 5491 points, ignorant largement les atermoiements de Wall Street.

Dans le compartiment des technologiques, Unaxis grimpe de 6% à 148 francs. Au premier semestre, sa perte opérationnelle a diminué de 87 millions, à 74 millions de francs, grâce à sa politique de réduction de coûts. Cependant, les résultats d'Unaxis devraient rester sous pression en raison du retard de la reprise dans son secteur d'activité. La forte progression des entrées de commandes au second trimestre indique que la société bénéficiera de manière importante de la reprise économique. Les investisseurs choisissent de se concentrer sur cette dernière information. Pour sa part, Sulzer recule de 5,5% à 263 francs. Son bénéfice semestriel a reculé de 65%, à 42 millions de francs, et son chiffre d'affaires a diminué de moitié, à 939 millions de francs. L'an dernier, Sulzer a cédé de nombreuses activités et a procédé au spin off de sa division de technologie médicale, Centerpulse, ex-Sulzer Medica. Le groupe maintient son objectif de générer des ventes de 3 milliards de francs en 2005.

Dans un autre registre, Swisscom se replie de 1,4% à 415,50 francs. Les autorités antitrust helvétiques pourraient lui infliger une amende allant jusqu'à 10% de son chiffre d'affaires annuel si la compagnie s'avère coupable de violation d'un accord sur la publicité, qui pourrait aboutir sur une plainte pour abus de position dominante. Affaire à suivre. De son côté, Holcim progresse de 1,5% à 307 francs, à l'avant-veille de la publication de ses résultats semestriels. Selon les prévisions, son bénéfice net devrait afficher un léger repli de 8%, à 365 millions de francs. Un analyste réitère sa recommandation d'achat sur le titre avec un objectif de cours de 460 dans un horizon à douze mois. L'analyste prévoit une amélioration de la rentabilité du groupe grâce au programme de modernisation mis en place aux Etats-Unis.