La faiblesse du dollar, malgré un rebond technique pendant l'après-midi, et la petite baisse de quelques valeurs à grosse capitalisation boursière, comme les titres Nestlé, Credit Suisse et Novartis, ont pesé sur le marché suisse des actions. Beaucoup d'investisseurs sont restés prudents à l'aube de la réunion des ministres des Finances du G20, qui pourraient prendre des mesures pour stopper la chute de la monnaie américaine. Le manque d'impulsion s'est fait ressentir surtout par le très faible volume traité et par la bande étroite d'environ une trentaine de points où est resté confiné l'indice SMI pendant la séance. En fin de journée, la nouvelle chute du prix du baril de pétrole entamée aux Etats-Unis a permis au SMI de rebondir pour clôturer seulement avec quelques points de baisse.

L'attention des investisseurs s'est fixée sur les actions Richemont après la publication par le groupe de bons résultats trimestriels et des perspectives positives pour les ventes de Noël. Le titre a essuyé des prises de profit en fin de séance après avoir navigué en territoire positif quasiment toute la session. Les exportations horlogères pendant le mois d'octobre ont affiché une excellente performance avec une valeur mensuelle à un plus haut historique. Les titres Swatch Group n'ont pas pu bénéficier de ces bons chiffres. Les actions SGS et Lonza ont rebondi après leur correction de la veille. Les titres Kudelski ont souffert du changement de recommandation par une société financière et par l'ouverture en baisse de l'indice technologique américain Nasdaq.

Hors SMI, la séance s'est déroulée somme toute assez calmement. Contre toute attente, Forbo a autorisé une expertise de la compagnie par CVC Capital Partners ou par un autre candidat à une reprise suite à l'augmentation de l'offre d'achat pour la totalité des actions de l'entreprise helvétique par la société britannique. Card Guard a publié des résultats trimestriels en ligne avec les attentes. Les actions Sika ont légèrement souffert d'une réduction de recommandation par une grande banque. Un institut financier espagnol a choisi un produit de la société Temenos pour compléter les installations bancaires de ses filiales étrangères. Aujourd'hui, Züblin Holding et Swissfirst publient leur résultat.