Le marché suisse a terminé la semaine sur une note plus ferme, aidé par un environnement technique favorable. Même si à court terme, au niveau du SMI, l'index risque de buter à un niveau de 5730 points, les indicatifs sur le moyen terme restent intacts. Les investisseurs seraient heureux de se retrouver devant un rally de Noël.

Pour revenir sur l'index de référence, la danse a été menée par Unaxis, qui a profité de nouvelles positives d'Intel et Microsoft. Dans le sillage des bons résultats du géant allemand Allianz, les assureurs ont été également recherchés. Dans ce contexte positif, l'annonce faite par Zurich Financial Services de tirer les premières conséquences des investigations en cours aux Etat-Unis sur les pratiques délictueuses de certains courtiers est restée au second plan. Le secteur du luxe s'est très bien comporté. L'approche de la fin de l'année et des commentaires optimistes de certains analystes sur les ventes futures ont attiré de nouveaux investisseurs. Bonne tenue de UBS, qui a confirmé sa stratégie de faire des acquisitions de petites envergures et ainsi occuper des niches à haute rentabilité.

Sur le marché élargi, on assiste depuis plusieurs séances déjà à une augmentation sensible des demandes. Les petites et moyenne capitalisations ont eu une très bonne performance cette année et il est fort probable que certains gérants n'ayant pas participé à cette hausse se sentent obligés de mettre quelques leaders dans leurs dossiers. Vendredi, la palme est revenue à SIG qui a annoncé une nouvelle restructuration. Depuis quelques jours, Tecan s'est fait à nouveau remarquer, non seulement par une hausse de cours mais également par un volume plus important. Micronas et SEZ ont bénéficié de la bonne tendance des titres technologiques. Du côté des perdants qui ont été en minorité, il faut mentionner Phonak et la société d'électricité Ratia Energie qui, après la forte hausse de la veille, n'a pas pu faire face aux ordres vendeurs.