Le SMI a ouvert en nette hausse de 3.68% à 5'928.86 points. Il a conservé ses gains en fin de matinée malgré une volatilité importante du fait des incertitudes. Dans ces circonstances, les poids lourds défensifs ont tiré la bourse suisse. Les mesures de soutien de la Confédération ont encore attiré l'attention des investisseurs. UBS a cédé 4.87% à 18.16 francs, tandis que Crédit Suisse, qui a opté pour une recapitalisation par des investisseurs privés, a grimpé de 6.59% à 48.50 francs. Ce qui ne signifie pas que le groupe renonce au secours éventuel d'un fonds de portage du type BNS.

Les grandes capitalisations ont été recherchées. Novartis s'est adjugé 11.94% à 59.50 francs et Roche 10.37% à 175.50 francs. Les Bâlois présenteront leurs résultats trimestriels lundi et mardi.

De son côté, Nestlé est monté de 7.33% à 43.92 francs. Swisscom (+11.28% à 350 francs) s'est montré confiant concernant l'atteinte de ses objectifs 2008. Adecco (+4.21% à 40.56 francs) a communiqué un plan de restructuration avec 600 suppressions de postes. Richemont (+6.30% à 41.50 francs) a annoncé son souhait de se développer en Chine.

Le SMI a finalement affiché une clôture en hausse de 6.66% à 6'099.62 points.

Sur le second marché, Sal. Oppenheim a ramené sa fair value sur Sulzer SA (-2.29% à 81 francs) de 150 à 125 francs, après avoir revu à la baisse ses prévisions de bénéfice par action pour les exercices 2009 (-11%) et 2010 (-14%). Selon l'analyste, les conditions du marché devraient se détériorer pour la division Chemtech. Il a également fait preuve de prudence avec Sulzer Metco en prévoyant un recul d'EBIT de 34%. La lisibilité reste cependant élevée, le bilan solide et la valorisation du titre sans prétention, Sal. Oppenheim a donc réitéré sa recommandation "buy". Ascom Holding SA (inchangé à 7 francs) a reçu une offre irrévocable pour Interactive Solutions, une division de son unité française Payphones. Le français Airmedis SA se propose de reprendre les activités et les 15 collaborateurs. Les parties n'ont pas révélé le prix de vente. Le SPI a finalement affiché une clôture en hausse de 5.79% à 5'031.60 points.