Encore plus de liquidités. Les entreprises chinoises ne doivent pas en manquer pour faire face aux conséquences du coronavirus, rebaptisé Covid-19, et pour soutenir le redémarrage de l’activité qui a été en berne pendant bientôt un mois. C’est le raisonnement de la banque centrale de Chine (People’s Bank of China) qui a baissé lundi ses taux d’intérêt à court terme pour les établissements financiers. Objectif: que ces derniers puissent prêter aux entreprises et leur permettre de faire face aux conséquences de l’épidémie qui frappe le pays depuis bientôt un mois. En baissant le taux de 3,25 à 3,15%, elle met 28 milliards de dollars à disposition des banques. En réalité, elle a déjà tenté d’éteindre l’incendie: il y a deux semaines, elle avait injecté 173 milliards de dollars dans le circuit financier.

Lire aussi: Les investisseurs fuient la Chine