La Bourse de Londres était en nette hausse lundi matin, saluant comme les autres places européennes l’accord intervenu in extremis aux Etats-Unis sur le dossier de la dette. Vers 08h45 GMT, l’indice Footsie-100 des principales valeurs gagnait 64,05 points, soit 1,10% par rapport à la clôture de vendredi, à 5.879,24 points. Les valeurs minières, très sensibles aux soubresauts de la conjoncture mondiale, étaient les premières à bénéficier de l’accord américain. La banque HSBC gagnait de son côté 1,53% à 603,70 pence peu avant l’annonce de ses résultats semestriels qui devrait s’accompagner de nouvelles mesures de réductions de coûts, dont des pertes d’emplois.

L’indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a ouvert également en hausse de 1,34% à 7.254,5 points lundi, contre 7.158,77 points vendredi à la clôture.

La Bourse de Paris, quant à elle, retrouvait des forces lundi dans les premiers échanges, rebondissant de 1,11% après cinq séances de baisse d’affilée, grâce à l’accord obtenu aux Etats-Unis sur la dette à la veille de la date butoir. Les valeurs bancaires étaient les plus en vue lundi matin, après une semaine difficile, à l’instar de BNP Paribas (+1,79% à 46, 28 euros) et Société Générale (+2,10% à 35, 46 euros).