Le climat reste tendu à «la Boillat». Le directeur industriel des sites de Swissmetal à Reconvilier (BE) et à Dornach (SO), HenriBols, accuse une vingtaine d'employés de boycotter l'usine.

«Ils se battent jusqu'à la faillite», affirme-t-il dans une interview parue samedi dans le Bund.

«Ils rêvent qu'avec une faillite un nouveau partenaire entre en jeu, et qu'ils puissent ainsi rendre l'usine indépendante.»

Selon Henri Bols, une grande partie des 250 collaborateurs souhaitent travailler en paix, car ils craignent pour leur emploi et pour l'avenir de l'usine.

«Je vois concrètement comment les collaborateurs prêts à travailler sont mis sous pression par leurs collègues militants, juste parce qu'ils veulent faire leur travail correctement», dénonce le directeur industriel.