Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé dans un communiqué vendredi que ses dépenses liées à la marée noire du Golfe du Mexique avaient atteint 2,35 milliards de dollars à ce jour, soit environ 1,9 milliard d’euros. Cette somme inclut l’ensemble des dépenses effectuées par le groupe pour contenir et nettoyer le pétrole, le forage de puits de secours, les aides versées aux Etats riverains, les dommages déjà remboursés, et les sommes payées aux autorités fédérales, a détaillé BP.

Le groupe britannique a répété au passage qu’il était trop tôt pour chiffrer le coût final de la catastrophe.

Depuis l’explosion et le naufrage fin avril de la plateforme Deepwater Horizon, au large de la Louisiane, les coûts du groupe pétrolier pour enrayer et nettoyer la marée noire n’ont cessé de grimper, alors que le pétrole continue toujours de s’écouler dans l’océan et a déjà souillé plus de 200 km de côtes.

Lundi, BP avait annoncé que ses dépenses liées à la marée noire avaient atteint la barre des deux milliards de dollars.

La semaine dernière, le groupe avait annoncé la création d’un fonds de 20 milliards de dollars, qui sera consacré à l’indemnisation des victimes de la marée noire. Mais cette somme ne constitue pas un plafond et la facture finale pourrait être bien plus élevée.