Breguet remporte l’Aiguille d’or à Genève

Horlogerie L’indépendant Urwerk primé

Un an après Girard-Perregaux, c’est Breguet qui a remporté l’Aiguille d’or vendredi soir, à l’occasion du 14e Grand Prix de l’horlogerie de Genève. Au Grand Théâtre, le jury – présidé pour la deuxième année consécutive par l’ancien directeur international du département montres de Christie’s Aurel Bacs – a décidé de couronner son modèle Classique chronométrie.

La marque de Swatch Group a également remporté le Prix du public grâce à sa montre Classique Dame. Pour son retour dans la compétition, le groupe biennois a donc terminé la soirée avec quatre distinctions, puisque Blancpain a gagné le Prix de la montre dame et qu’Omega, avec son modèle Speedmaster «Dark side of the Moon», a été primé dans la catégorie «Revival», qui consacre la meilleure réinterprétation d’un modèle iconique.

Le Japon en évidence

L’horloger indépendant zurichois Urwerk a fait sensation. Son modèle EMC, présenté comme la première montre de précision entièrement mécanique incluant un module d’évaluation de sa précision de marche, a remporté le Prix de l’innovation et le Prix de l’exception mécanique.

Parmi les 1500 invités qui ont assisté à la cérémonie figurait l’ambassadeur du Japon en Suisse. Alors que les deux pays célèbrent cette année le 150e anniversaire de leurs relations, le prix de la Petite Aiguille, qui récompense une montre dont le prix ne dépasse pas 8000 francs, est revenu au fabricant japonais Seiko.