En ce début de semaine, le gouvernement brésilien a annoncé l’arrêt des essais cliniques d’un candidat vaccin contre le Covid-19 sur des humains menés par le groupe chinois Sinovac, sans donner de raison. Cette décision politique a même surpris Anvisa, le régulateur national en matière de santé publique qui supervisait l’opération. Après tractations, les essais ont repris mercredi. En réalité, cet incident ne fait que traduire le fossé grandissant entre Pékin et Brasilia.

Lire également: «BRIC»: première rencontre au Sommet