La Commission européenne a annoncé jeudi l'autorisation sur le marché européen d'un premier médicament générique issu des biotechnologies.

Le médicament en question, l'Omnitrope, produit par Sandoz, une filiale du suisse Novartis, est destiné à «traiter les perturbations de la croissance et le manque d'hormones de croissance chez les enfants et les adultes», a précisé Bruxelles dans un communiqué. «Les études ont montré que l'Omnitrope était comparable et similaire en qualité, sécurité et efficacité à un produit médical de référence déjà autorisé dans l'UE, la génotropine», hormone de croissance produite par l'américain Pfizer, poursuit la Commission.

Molécules vivantes, les médicaments biotechnologiques sont plus difficiles à reproduire que les remèdes chimiques classiques. C'est pour cette raison que les autorités sanitaires redoublent de prudence avant d'autoriser leur commercialisation. Les Etats-Unis n'ont d'ailleurs pas encore franchi ce pas.