L’évasion fiscale des entreprises coûte entre 35 et 70 milliards d’euros par année à l’Union européenne. Il ne s’agit pas d’une accusation portée par une quelconque organisation militante, mais d’une affirmation du commissaire européen Paolo Gentiloni, chargé de l’Economie des Vingt-Sept. C’était mardi lors de la présentation d’un nouveau programme en matière de fiscalité des entreprises que la Commission entend mettre en œuvre ces prochaines années.