Malgré une année économique marquée par la pandémie, les marchés américains ont enchaîné les records, portés par les valeurs technologiques. Sur l’année, le Nasdaq (l’indice boursier technologique) est en augmentation d’environ 40%. En août dernier, la valorisation du secteur américain de la tech atteignait 9100 milliards de dollars, selon Bank of America – soit plus que l’ensemble du marché européen, évalué à 8800 milliards de dollars –, porté par les GAFAM. A elle seule, Apple a atteint les 2000 milliards de capitalisation.

D’autre part, le marché américain des introductions en bourse (IPO) a aussi été très actif. Selon StockAnalysis.com, il y avait eu, au 15 décembre, 456 introductions en bourse sur les marchés américains, quasiment le double de l’an dernier (233). Soit un record depuis l’an 2000 et l’éclatement de la bulle internet.