Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Deux navettes sans pilote sillonneront les rues de Sion dès cet été.
© Bloch Ghislaine (blg)

Innovation

Les bus sans pilote de BestMile primés

La start-up a remporté mardi le Prix Strategis, organisé par l’association HEC Espace Entreprise.

Le Prix Strategis, organisé par l’association HEC Espace Entreprise, est considéré comme un label de qualité pour les start-up. Des entreprises telles Housetrip, Jobup, Leshop, L.E.S.S. ou eSmart l’ont remporté lors des précédentes éditions. Mardi soir, à Lausanne, c’est l’entreprise BestMile qui a remporté la 23e édition du concours, parmi cinq finalistes. La start-up a ainsi obtenu un chèque de 50 000 francs. Quatre autres start-up participaient à la finale du concours, à savoir Fashwell, Geostatis, KB Medical et Mindmaze.

Créée en 2014, la spin-off de l’EPFL propose une plateforme conçue pour gérer et optimiser des flottes de véhicules autonomes à la manière d’une tour de contrôle. Après avoir déployé six navettes sur le campus de l’EPFL et transporté 6000 personnes dans des bus sans conducteur, BestMile a lancé une version commerciale de sa plateforme en octobre 2015.

CarPostal Suisse a fait l’acquisition de deux petits bus électriques sans pilote. Ils circuleront dans la vieille ville de Sion dès le mois de juillet. Les deux navettes transporteront jusqu’à neuf personnes à une vitesse maximales de 20 km/h. Ils disposeront d’un bouton d’urgence pour les arrêter.

D'autres partenariats prévus

BestMile a également déployé six navettes sur un site industriel français. Conçus par le constructeur Navya, ces bus sans conducteur sont déjà en activité. Circulant en continue, ils véhiculent les employés de l’entreprise. Ces derniers pourront prochainement les appeler à distance grâce à une application téléchargée sur leur smartphone. BestMile devrait prochainement annoncer d’autres partenariats. Des aéroports, des sociétés de transport et des sites industriels semblent en effet intéressés par la technologie de la start-up vaudoise qui emploie quatorze collaborateurs à Ecublens. Elle attire aussi l’attention de grands constructeurs automobiles.

BestMile, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1 million de francs en deux ans, effectue actuellement une première levée de fonds. Elle cherche 5 millions de francs. Cofondée par Raphaël Gindrat et Anne Mellano-Koymans, l’entreprise s’est récemment vu décerner le prix du public lors du Swisscom StartUp Challenge.

Mardi, à l’occasion du prix Strategis, la société Geosatis, qui développe une solution novatrice pour les détenus utilisant le contrôle électronique, est arrivée sur la deuxième place du podium. Quant à KB Medical et son assistant robotique pour la chirurgie du rachis, elle est arrivée en troisième position.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)