Densifier les zones industrielles pour réduire l’impact sur le terrain. Objectif atteint pour Les Cabinotiers, le premier hôtel industriel destiné à l’horlogerie qui sera inauguré le 15 septembre prochain en périphérie de Genève.

Ce projet a vu le jour sous l’impulsion de Roberto Nespolo, qui accompagnait un sous-traitant en horlogerie pour sa recherche d’un nouvel espace de travail de 800 m² à Genève. «Nous avons approché la Fondation pour les terrains industriels (FTI), mais, pour des raisons liées à la nécessité de densification, elle ne pouvait nous proposer qu’un terrain de 3900 m² dans la zone industrielle de Zimeysa, proche des grandes manufactures horlogères», explique l’entrepreneur qui concrétise avec Les Cabinotiers sa première construction.

Espaces prêts à l’emploi

Nous sommes en 2016 et il imagine alors un concept qui réponde aux besoins spécifiques des sous-traitants et artisans horlogers afin de les faire rester à Genève. «C’est important de conserver l’industrie locale dans notre canton. Nombreux sont ceux qui, faute d’espace, s’établissent dans le canton de Vaud, d’où l’idée de proposer des locaux qui puissent accueillir ces activités, avec notamment des machines lourdes, telles que des CNC, sur des surfaces modulables», poursuit Roberto Nespolo.

Afin d’offrir un projet accessible et compétitif (environ 220 francs le m² tout installé), il s’agissait de mutualiser la majorité des infrastructures techniques. Toute la structure du bâtiment a été composée en fonction des besoins et de la typologie des futurs locataires: une hauteur de plafond utile jusqu’à 4,1 mètres, des dalles en béton qui supportent des charges d’une tonne, et ce jusqu’au 4e étage, ainsi qu’un monte-charge qui résiste à un poids de 5 tonnes. Tout a été pensé jusque dans les moindres détails, à l’instar des deux plateformes qui peuvent se refermer pour décharger en toute sécurité et discrétion des matériaux précieux.

«Tout a été imaginé en «plug & play», à savoir des espaces prêts à l’emploi, souligne l’entrepreneur. Contrairement aux bâtiments administratifs, notre première préoccupation est de répondre aux attentes techniques des locataires.» Une formule qui vise avant tout les petites structures et les artisans, mais qui a déjà attiré l’attention d’un ou deux grands horlogers.

Lire aussi: Décolleteur: un métier méconnu et prisé

Haute performance énergétique

Au total, ce sont 9000 m² de surfaces, divisibles dès 200 m², sur cinq niveaux qui sont ainsi sortis de terre. «Nous l’avons baptisé Les Cabinotiers pour rendre hommage à l’art des horlogers et joailliers de Genève qui ont forgé, grâce à la qualité de leur travail, la réputation de l’horlogerie genevoise et ses ateliers entre le XVIIIe et XIXe siècle», relève Roberto Nespolo.

Cet hôtel industriel respecte un standard de haute performance énergétique (HPE). Le chauffage et le système de refroidissement sont notamment assurés par une pompe à chaleur raccordée sur le réseau de froid à distance (FAD) des Services industriels connecté aux puits de Peney. Quant aux aménagements extérieurs, ils ont été imaginés de manière à s’intégrer au mieux à la nature environnante et au Nant d’Avril, voisin des Cabinotiers. Les eaux de pluie stockées sur la toiture, descendent le long de la façade pour être récupérées dans une noue paysagère qui achemine les eaux pluviales dans une mare, ce qui permet ainsi de réinfiltrer l’eau dans le sol et alimenter la végétation.

Les Cabinotiers ont nécessité un investissement d’un peu plus de 30 millions de francs. Plus de 60% des surfaces sont déjà louées et des contrats sont encore en cours de négociation.