Une très large majorité des cadres en France sont pour un «plafonnement» du salaire des dirigeants, selon un baromètre de l’institut français Ifop, réalisé pour le compte du Journal du Dimanche. 80% des cadres interrogés adhèrent à l’idée d’une limitation du salaire, 39% y sont même «tout à fait favorables».

En moyenne, ils estiment à 407 816 euros le montant maximal de la rémunération brute devant être fixée à un dirigeant. Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a décidé de plafonner à 450 000 euros annuels les rémunérations des dirigeants d’entreprises publiques.

Par ailleurs, plus d’un cadre sur deux (52%) se dit ouvert aux opportunités ou en recherche d’un nouvel emploi, malgré une ancienneté de 11,4 années dans la même entreprise en moyenne. Parmi eux, plus d’un tiers (32%) a réalisé une démarche concrète au cours des six derniers mois, avec en moyenne onze candidatures posées et trois entretiens passés.

Le sondage a été réalisé du 12 au 19 juin auprès d’un échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population cadre sous contrat de droit privé. (AFP)