Parmi les dizaines de livres de gestion qui paraissent chaque année, beaucoup encensent les politiques innovantes mises en place par les entreprises. Trois professeurs ont une démarche bien différente: Yves Emery, professeur à l’Institut de hautes études en administration publique de l’Université de Lausanne, François Gonin, professeur en management des ressources humaines à la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud, et David Giauque, professeur de sociologie des organisations et de gestion des ressources humaines à l’Université de Lausanne.

Dans leur livre Gestion des ressources humaines. Pour le meilleur et pour le pire paru au printemps dernier, ils abordent toutes les pratiques en vogue: flexibilité, motivation du personnel, entretiens d’évaluation… Ces politiques sont analysées pour en montrer les avantages mais aussi les faces cachées. Des professeurs – et praticiens – sévères, mais justes.