Commerce

Du café livré par drone à Zurich

Siroop, le site de vente en ligne appartenant à Coop et Swisscom, s’est allié à Mercedes Benz et Matternet pour livrer des paquets par drones à Zurich pendant trois semaines. Une expérience que la plateforme juge concluante, avec des commandes en hausse chaque jour

Pendant trois semaines de fin septembre à mi-octobre, les Zurichois ont pu voir des drones circuler au-dessus de leurs têtes pour se poser sur des fourgons connectés de Mercedes Benz. Si les conditions météorologiques le permettaient. Car les heures de forts vents – et il y en a eu quelques-unes –, ces engins ont dû rester au hangar.

Lire également: La Suisse, centre mondial pour les drones

Outre la filiale de Daimler, deux autres acteurs ont participé à cette expérience censée franchir un nouveau cap dans la livraison automatisée par les airs: Siroop, la plateforme de vente en ligne appartenant à Coop et Swisscom, de même que le californien Matternet, qui a fourni ses drones capables de se déplacer à 70 km/h dans un rayon de 20 kilomètres. Il s’agit des mêmes quadricoptères que La Poste utilise dans son projet de transport par drone d’échantillons de laboratoire entre deux hôpitaux de Lugano, lancé en mars dernier.

Lire aussi: En pionnière, La Poste dévoile son drone livreur

Deux kilos maximum

Le client avait le choix dans une gamme limitée de produits, des capsules de café par exemple – pas plus de deux kilos, le poids maximum que le drone est capable de transporter, et pas trop volumineux – que le fournisseur devait lui-même charger sur le drone et envoyer vers une des deux camionnettes de Mercedes Benz équipée de pistes d’atterrissage spéciales à l’un des quatre points de ralliement disposés à Zurich. C’est ensuite, pour les dernières centaines de mètres, qu’un humain devait intervenir et amener le colis à destination.

«Très satisfait»

Cette expérience, dont Siroop se dit «très satisfait», fait partie des premières dans la livraison aérienne automatisée, encore à ses débuts dans le monde entier, Amazon étant l’un des plus actifs dans ce domaine. Siroop ne dévoile pas le nombre de commandes effectuées par ce moyen, mais souligne que «le nombre de livraisons a augmenté chaque jour, ce qui était l’objectif». La plateforme estime que d’autres tests sont possibles, mais elle ne prévoit pour l’instant pas d’introduire un système permanent de livraison par drone.

Pour celle qui vient de lancer ses activités en Suisse romande, l’important est de s’adapter à la volonté du client: «A l’avenir, il sera toujours plus important de livrer les paquets au client à l’endroit et au moment qui l’arrange le mieux», explique un porte-parole. Donc, si nécessaire, par les airs. Chaque livraison aérienne a fait l’objet d’une comparaison avec une livraison habituelle terrestre pour en voir les bénéfices. Le but était aussi de tester l’intérêt des clients et l’assortiment le plus adéquat pour ce genre de livraison.

Points d’amélioration

Mercedes Benz et Matternet collaborent déjà depuis plusieurs mois sur leur projet Vans & Drones. Un des points d’amélioration consiste à essayer de rendre l’atterrissage du drone possible toujours sur le toit de la camionnette, mais sans devoir se trouver à un endroit défini à l’avance.

Publicité