Avec dix employés et un bilan de 405 millions de francs, la Caisse d’épargne d’Aubonne (CEA) occupe la première marche du classement des banques de détail suisses pour la deuxième année consécutive. Selon les résultats de la huitième étude consacrée au secteur de l’Institut des services financiers de Zoug (IFZ), rattaché à la Haute Ecole de Lucerne, la petite banque vaudoise a coiffé au poteau 90 autres établissements financiers. Elle est suivie de la Banque cantonale de Schwyz et d’une autre micro-banque, la Spar- und Leihkasse Wynigen (BE). La CEA a fait part de ce classement dans un communiqué publié mardi.

«Nous avons pris en compte toutes les banques de détail en suivant la définition de la Banque nationale suisse», précise Andreas Dietrich, professeur d’économie à l’IFZ ayant participé à l’étude. Certaines grandes banques dont ce n’est pas l’activité principale ont aussi été exclues de l’étude. Neuf critères ont été sélectionnés pour évaluer la rentabilité, la structure et les risques présentés par ces banques sur une période de quatre ans entre 2015 et 2018.