Cinquième économie mondiale à elle seule, la Californie prévoit cette année un déficit de 54 milliards de dollars (49,9 milliards d'euros) à cause de l'impact économique de la pandémie. L'Etat va devoir procéder à des coupes sombres pour compenser ces pertes, a déploré jeudi le gouverneur démocrate de l'Etat.

«Le Covid-19 a imposé à la Californie et aux autres économies du pays une crise économique sans précédent, avec à la clef des destructions d'emplois et des pertes de revenus massives», a déclaré le gouverneur Gavin Newsom. «Aujourd'hui, notre budget reflète cette urgence», a-t-il affirmé, en présentant un nouveau projet de budget tenant compte des pertes de recettes provoquées par la pandémie, en baisse de plus de 22% par rapport à la comptabilité initiale.

Programmes spéciaux et salaires touchés

Le budget révisé se concentre sur la santé, la sécurité et l'éducation, avec des mesures d'urgence pour les salariés et petites entreprises le temps pour l'économie de se reprendre.

Lire aussi: Le coronavirus met fin à dix années de croissance aux Etats-Unis

«Mais des décisions difficiles nous attendent», a prévenu le gouverneur Gavin Newsom, qui dit avoir dû se résoudre à réduire certains programmes spéciaux visant les plus démunis ou les migrants, et à réduire les subventions à l'enseignement public. Le nouveau budget propose également une baisse des salaires de 10% pour tous les employés de l'Etat à compter de juillet.

D'autres coupes budgétaires attendues

En janvier, la Californie tablait sur un excédent budgétaire de 6 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) et jouissait d'un taux de chômage très faible.

Lire encore: Aux Etats-Unis, l’inquiétant boom de chômeurs

Avec les fermetures provoquées par la pandémie, quelque 4,6 millions de Californiens se sont inscrits au chômage depuis le 12 mars et le taux de chômage devrait atteindre un pic à 18% cette année. «C'est tout simplement sans précédent», a insisté Gavin Newsom.

A lire également: Le gouverneur de Californie agacé par les plages bondées

Le gouverneur démocrate a aussi averti que d'autres coupes budgétaires seraient nécessaires si l'aide du gouvernement fédéral n'était pas au rendez-vous.