Camilla Hugoniot est à la tête de l’entreprise familiale Piemontesi depuis 2015. Fondée à Cernier, dans le Val-de-Ruz (NE) par son arrière-grand-père maternel en 1929, elle emploie aujourd’hui une cinquantaine de collaborateurs au total. Alors qu’une nouvelle ronde de négociations doit se tenir ce lundi entre les syndicats et le patronat en vue de la reconduction de la convention qui régit le secteur du bâtiment, cette cheffe d’entreprise, qui a toujours baigné dans ce milieu, porte un regard critique sur la façon dont sont menées ces discussions. Pour Le Temps, elle revient sur l’évolution de la branche et les défis qui l’attendent.