Les étudiants auraient-ils doublement de quoi se réjouir? En plus de l’annonce mercredi de la réouverture des terrasses des restaurants, le Conseil fédéral a aussi décidé que l’enseignement présentiel sera de nouveau autorisé dans les hautes écoles et pour les formations continues. Le nombre de participants sera limité à 50 personnes et les salles ne pourront être utilisées qu’au tiers de leur capacité, avec le respect des distances et le port du masque obligatoires.

Des décisions qui n’ébranlent pas l’Université de Genève, comptant près de 20 000 étudiantes et étudiants: elle maintient ses enseignements en ligne jusqu’à la fin du semestre. Pour assurer une forme de stabilité aux étudiants et enseignants, et en considérant l’impossibilité de revenir pour les étudiants étrangers. Mais aussi parce que les contraintes sanitaires posent des problèmes logistiques. «Même un séminaire réunissant 30 étudiant-es ne pourrait en accueillir que 10 à la fois dans sa salle d’origine», note le recteur Yves Flückiger. Quelques séminaires pourront cependant se tenir en classe, mais demeureront accessibles à distance.