La campagne de vaccination contre le covid s’accélère mais les défis restent nombreux, en Suisse et ailleurs, des usines aux centres d’injection, au gré des pénuries et des tempêtes, sous la Coupole et en Asie. Cinq faits saillants ont marqué la semaine.

Le rôle des bateaux

Les bateaux régateront contre les avions dans le déploiement des vaccins, selon AP Moller-Maersk, le plus gros armateur du monde. Jusqu’à présent, les potions ont été transportées par les airs et la route, les usines étant surtout en Europe, aux Etats-Unis et en Inde, non loin des patients. Mais les mers seront utilisées pour accéder en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, selon un cadre de Maersk. «Nos porte-conteneurs devraient jouer un rôle pour certains vaccins contre le Covid-19», indique de son côté Giles Broom, porte-parole du groupe genevois MSC. «Nos conteneurs réfrigérés peuvent composer avec des températures de -40 degrés à +30 degrés.»