Les sciences et la technologie ont toujours eu un effet direct dans l’évolution des sociétés humaines. Un nouvel acteur prépondérant a rejoint ces deux forces de transformation: les données, les «data»! Elles sont le produit des nouveaux outils technologiques et constituent désormais une «famille», celle des «technologies numériques».

A la sortie du siècle dernier, l’informatique, l’électronique et les robots avaient progressivement remplacé l’humain comme vecteur de productivité dans la quasi-totalité des secteurs de l’économie. L’innovation technologique stimulait et soutenait encore de façon déterminante les processus de création des valeurs existantes. Depuis la fin du XXe siècle, ce cadre a cependant été foncièrement bouleversé par la création d’une quantité croissante de données («data») surclassant les capacités analytiques de l’homme.