gouvernance

Le capital se concentre à Epalinges

En termes de capital-actions, la commune vaudoise détient le record national de représentants de conseils d’administration

Où vivent les fins stratèges de l’économie suisse? Dans les grands centres, certes. A Zurich habitent presque 9300 membres de conseils d’administration d’entreprises suisses. Ils sont 4454 à Genève, 2536 à Bâle et 2259 à Berne. Sans réelle surprise, les quatre villes trônent en tête des 100 communes abritant le plus grand nombre de décideurs.

Mais les statistiques publiées lundi par Orel Füssli Informations Economiques (OFWI) font apparaître un constat plus étonnant. En se basant sur les données du registre suisse du commerce, la société zurichoise, spécialisée dans le traitement de données économiques et financières, a établi le rapport entre nombre de membres de conseils et somme de capital représentée. L’un rapporté à l’autre, Epalinges se place en première position.

Ingvar Kamprad compte pour beurre

Les 226 stratèges de la commune de 8600 habitants, au nord de Lausanne, pèsent pour 20,6 milliards de francs. Soit, en moyenne, un peu plus de 91 millions chacun. Un résultat qui a étonné les auteurs de l’étude eux-mêmes. Ils ont «tout de suite pensé à Ingvar Kamprad». Le fondateur d’Ikea, 3 milliards de dollars de fortune, selon Forbes, est le plus illustre résident de la commune. «Mais il n’a aucun mandat dans un conseil d’administration», assure Adrienne Fichter, de l’OFWI.

Par contre, le Suédois de 86 ans cohabite notamment avec Olivier Steimer, poids lourd de la commune, puisqu’il est à la fois président du conseil de la Banque Cantonale Vaudoise et membre de celui des CFF. Une entité tout de même dotée d’un capital-actions de 9 milliards de francs.

A Epalinges, il y a aussi et entre autres Ricardo Guadalupe, nouveau directeur de Hublot et membre de son conseil, ou encore Jean-Jacques Miauton, ancien directeur de l’entreprise éponyme et membre du conseil d’administration de Romande Energie.

Sur le podium, Epalinges précède Hilterfingen (BE) et Brem­garten bei Bern, avec respectivement 79 et 65 millions de capital moyen par habitant-membre de conseil. En 6e, puis 8e position, on trouve Saint-Prex (168 représentants et 6,2 milliards de capital) et Belmont-sur-Lausanne (139, 4,1). La commune de Cologny est 13e, loin devant Genève (58e), Baar (ZG, 68e) ou Bâle (70e). Au simple classement du capital cumulé, Epalinges est 6e, Cologny 15e, ­Zurich 1er et Genève 2e, avec 51,3 milliards de capital-actions représenté.

Publicité