Pascal Couchepin, président de la Confédération, a vanté jeudi à Saint-Gall le système libéral. C'est un modèle incompatible avec un système répressif, car il suppose que l'information circule. Le capitalisme s'est imposé, mais son acceptation a diminué, s'est inquiété Josef Ackermann, président de Deutsche Bank. La suprématie de l'Occident est également en déclin. «Beaucoup le ressentent comme une menace», a-t-il déclaré.

Allez dire aux Chinois après la crise financière qu'il faut reprendre «notre modèle de capitalisme» alors que c'est par la non-intégration de plusieurs pays émergents au système financier que l'économe mondiale a peu souffert, a expliqué Martin Wolf, éditorialiste au Financial Times. «Nous avons mal vendu les avantages du capitalisme et notre système de formation a échoué. Il n'a pu offrir le savoir requis pour rester compétitif dans un environnement global et en perpétuel changement», a conclu Josef Ackermann.