Le géant agroalimentaire américain Cargill, qui possède un centre opérationnel à Genève, va supprimer 2000 postes dans le monde sur un total de 138000, en raison du ralentissement économique mondial. Cette réduction d’effectifs, qui concerne environ 1,5% de son personnel, sera menée au cours des six prochains mois.

Fin novembre, des sources actives sur les marchés avaient rapporté à Reuters que Cargill Ferrous International, une filiale du groupe, était en train de fermer ses bureaux de négoce sur l’acier à Genève et à Hong Kong. Une porte-parole avait déclaré à l’agence Reuters que la société procédait à des changements structurels internes après un examen de ses opérations mondiales dans l’énergie, le transport et les métaux. «A ce stade, nous n’avons aucune répartition, mais nous savons qu’ils (ndlr.: les changements internes) ne se concentreront pas sur une ville, un pays ou une région», a affirmé Lisa Clemens, une porte-parole de Cargill à Reuters. Contacté par Le Temps, un porte-parole de Cargill a dit «ne pas pouvoir à ce stade donner des chiffres précis concernant la réduction des effectifs à Genève».