Japon

Carlos Ghosn et Nissan à nouveau mis en examen au Japon

Le patron de Renault a été de nouveau inculpé vendredi, cette fois pour abus de confiance et revenus minorés. Ses avocats ont aussitôt déposé une demande de libération sous caution. Nissan a également de nouveau été mis en examen

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, en détention au Japon depuis son arrestation en novembre, a fait l'objet vendredi de deux nouvelles inculpations. Le parquet a décidé de le poursuivre pour abus de confiance et pour avoir minoré ses revenus dans des rapports boursiers de Nissan entre 2015 et 2018.

Nissan, mis en cause en tant qu'entité morale ayant remis les rapports boursiers incriminés, avait déjà été inculpé le 10 décembre pour le même motif, mais sur les cinq années précédentes.

Notre analyse: Carlos Ghosn, le Japon et nous

Le principal avocat de Carlos Ghosn, Motonari Otsuru, a annoncé vendredi qu'il allait demander la libération sous caution de son client.

Notre revue de presse: Carlos Ghosn, un détenu comme les autres au Japon

Carlos Ghosn a fait mardi sa première comparution devant la justice: amaigri et menotté, il s'est dit «faussement accusé» et a nié les allégations.

Selon le parquet, l'abus de confiance est caractérisé par sa tentative de faire couvrir par Nissan «des pertes sur des investissements personnels» au moment de la crise financière d'octobre 2008. La somme incriminée s'élève à 1,85 milliard de yens (17 millions de francs).

Carlos Ghosn malade

Pour résoudre ce problème financier, il aurait obtenu qu'un milliardaire saoudien, Khaled Juffali, se porte garant et lui aurait ultérieurement versé de l'argent issu de la «réserve du PDG». C'était pour services réellement rendus envers Nissan, argue Carlos Ghosn.

Depuis son arrestation le 19 novembre à Tokyo, le dirigeant de 64 ans se trouve dans un centre de détention du nord de la capitale. Il souffrait mercredi soir d'une forte fièvre, qui a contraint les enquêteurs à suspendre les interrogatoires. Mais elle était retombée vendredi, a indiqué son avocat Motonari Otsuru.

Publicité