Sur le front des céréales, les nouvelles sont également alarmantes. Les prix du blé ont battu leur record de 2008 sur les principales bourses d’échanges et augmenté de 40% cette semaine, une hausse encore plus spectaculaire que celle du pétrole et des métaux. Un quart du commerce de blé et d’orge, un cinquième du maïs et la majeure partie de l’huile de tournesol émanent de Russie et d’Ukraine, selon le Conseil international des céréales (CIC).