Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Locaux de la banque UBS à Zurich, le 9 février 2016.
© Gaëtan Bailly/Keystone

Banques

Des centaines d'employés d'UBS quitteront Zurich pour Bienne

La plus grande banque suisse va inaugurer un nouveau centre à Bienne fin 2018. Une décision motivée par les prix de l’immobilier à Zurich

UBS poursuit la décentralisation de certaines de ses activités pour réduire ses coûts. Des centaines de postes essentiellement dans l’administration et dans l’informatique quitteront Zurich pour Bienne (BE) et Renens (VD).

A Bienne, la banque prendra ses quartiers dans un ancien bâtiment de Swisscom, situé proche de la gare, explique mercredi une porte-parole de l’établissement financier. Elle confirmait une information diffusée par plusieurs journaux romands et alémaniques.

Le centre biennois devrait accueillir ses premiers employés à la fin de l’année 2018 ou au début 2019. Quelque 600 collaborateurs y seront actifs, notamment dans les services informatiques et les activités liées à l’ouverture d’un compte.

Plus d’employés à Renens

Parallèlement, le numéro un bancaire helvétique prévoit d’augmenter le nombre de ses salariés à Renens. Entre 350 et 400 employés sont déjà actifs sur le site vaudois de la banque rénové en 2016.

En déménageant vers la périphérie, UBS peut espérer d’importantes économies, notamment au niveau des prix des loyers et des salaires plus bas qu’à Zurich. «Déménager à Bienne permet de réaliser des économies de l’ordre de 12 à 20%», a indiqué le chef des opérations (COO), Axel Lehmann, au journal alémanique Neue Zürcher Zeitung. La banque vise 2,1 milliards de francs de réduction nette de coûts, d’ici la fin de l’année.

Elle se rapproche également des universités de Neuchâtel, de Berne et des hautes écoles de l’Arc jurassien pour Bienne ainsi que de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et des universités de Genève et de Lausanne pour Renens.

Dans le vert

Ces remaniements sont la conséquence de la stratégie de régionalisation de l’établissement financier. Au mois de novembre de l’année passée, l’institut bancaire a déjà annoncé vouloir ouvrir un centre de services à Schaffouse. Les premiers salariés du site prendront leur quartier cet automne.

UBS se développe ainsi sur tout le territoire suisse, même si le géant bancaire n’est que très peu présent dans le sud du pays. Pour pallier cette absence, le groupe envisage de s’implanter le long de la route du Gothard.

Pour rappel, le numéro un bancaire helvétique a vu ses résultats redécoller au 1er trimestre 2017. Il a dégagé un bénéfice net revenant aux actionnaires de 1,27 milliard de francs, en hausse de 79% sur un an. Le groupe a également affiché un bénéfice corrigé avant impôts de 1,9 milliard, en hausse de 42%. Celui-ci exclut toutefois des frais de restructuration nets à hauteur de 244 millions. UBS compte plus de 60 000 collaborateurs dans 54 pays, dont plus de 20 000 en Suisse.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)