Une légende vous manque, et tout est dépeuplé, comme dirait Hugo. L'infographie illustrant un article sur les problèmes du contrôle de l'espace aérien civil en Europe, dans nos éditions du 20 juillet, était partiellement incompréhensible en raison d'un couac technique qui a occulté les explications nécessaires à la lecture du graphique. Nous reproduisons ce graphique, qu'il faut lire ainsi: les colonnes en rouge bordeaux représentent les gains de capacité demandés par Eurocontrol, le centre de coordination de Bruxelles, aux divers centres de contrôle aérien répartis en Europe. Ces gains ont été calculés par un simulateur baptisé FAP (Future Air traffic management Profile).

Les colonnes de droite, en gris, montrent comment ces centres ont réagi à la demande. Le résultat est cruel pour la Suisse, à qui la Grèce, dont le nouveau système vient d'entrer en fonction, a cédé le bonnet d'âne européen.

T. M.