L’indice Risk Appetite Investable se compose d’un portefeuille d’actions et d’un portefeuille d’obligations. La sélection s’effectue à travers la méthodologie HOLT qui permet d’identifier les actions au meilleur potentiel haussier.

La pondération des portefeuilles est définie par l’indice Credit Suisse Global Risk Appetite. Celui-ci évolue au gré des sentiments d’euphorie et de panique des investisseurs. L’idée fondamentale de la stratégie consiste à réduire l’exposition aux actions en période d’euphorie et, à l’inverse, d’augmenter la part des actions lorsque les craintes des investisseurs sont les plus élevées. Il est par ailleurs très important que les investissements soient effectués en vertu de règles précises concernant le moment des transactions. Ces règles doivent être établies à l’avance pour éviter toute influence des émotions.

Le regard dans le miroir (backtesting) montre que la stratégie a très bien fonctionné dans le passé. Alors que l’indice des actions MSCI monde est au même niveau qu’il y a cinq ans, l’indice CS Risk Appetite Investable a gagné 100% durant cette période. Une performance tout à fait appréciable. Quel investisseur ne désirerait pas présenter un tel rendement?

A la fin septembre et au début octobre 2011, le Credit Suisse a émis des certificats en dollars, francs et euros sur cette stratégie et permis aux investisseurs d’y avoir accès. La mise en oeuvre de cette stratégie est toutefois coûteuse pour les investisseurs. En plus des 1,5% de la conception de l’indice, l’investisseur doit s’acquitter d’une charge de 0,08% pour la composante obligataire et 0,25% pour les frais de transactions (dans l’hypothèse d’une rotation de 2,5 du portefeuille). Mais si l’indice continue d’offrir une performance aussi satisfaisante que dans le passé, ces coûts sont supportables. Malheureusement le produit n’est pas coté si bien qu’il n’est disponible qu’auprès de la banque émettrice.

*Coopération payoff et Le Temps