Le départ de Peter Forstmoser du conseil d’administration de Swiss Re sera effectif au 1er mai, une année avant le terme officiel de son mandat, a annoncé le groupe ce matin. Il suit de quelques semaines la démission de Jacques Aigrain de la direction du groupe.

L’actuel président du Credit Suisse, Walter Kielholz, qui jusqu’alors était aussi vice-président du conseil de Swiss Re, souhaite continuer à siéger au conseil d’administration de la banque, mais sans fonction exécutives, selon le communiqué de la banque.

Swiss Re

Swiss Re, qui tiendra son assemblée générale ordinaire le 13 mars, propose la nomination de Mathis Cabiallavetta, ancien président d’UBS, et membre du conseil de Swiss Re depuis 2008, pour reprendre la vice-présidence du conseil d’administration, en remplacement de Walter Kielholz.

Mathis Cabiallavetta, qui présidait l’Union des banques suisses avant sa fusion avec la Société de banque suisse, a été président du conseil d’administration de la nouvelle UBS alors que Marcel Ospel en avait pris la direction. En 1998, la débacle du fonds LTCM a coûté près de deux milliards de francs à UBS, et son poste à Mathis Cabiallavetta. Il occupe actuellement des fonctions dirigeantes au sein de la société de conseils financiers MMC, dans le fonds alternatif BlackRock, ainsi que chez Altria (Philip Morris International).

Comme déjà annoncé, plusieurs membres du conseil de Swiss Re (qui en compte 13) quitteront leur fonction à ce moment-là: Kaspar Villiger part prendre la présidence d’UBS. Le financier genevois Bénédict Hentsch, ainsi que Thomas Bechtler - qui siège entre autres au conseil de Credit Suisse et s’en retirera aussi cette année - ne se représenteront pas. Le groupe ne leur propose pour l’heure aucun remplaçant.

Peter Forstmoser siège au conseil d’administration de Swiss Re depuis 1990 et le préside depuis 2000. Il est également administrateur d’une quinzaine d’autres sociétés, dont quatre qu’il préside.

Credit Suisse

Credit Suisse tiendra quant à elle son assembleé générale ordinaire le 24 avril, et propose l’entrée de plusieurs nouveaux membres à son conseil d’administration (qui en compte 13 aussi): Urs Rohner en tant que nouveau vice-président, en remplacement de Hans-Ulrich Doerig, ainsi qu’Andreas Koopman, actuel directeur de Bobst, et John Tiner, ancien directeur de l’autorité de régulation financière de Grande-Bretagne.

En tant qu’administrateur de Credit Suisse, Hans-Ulrich Doerig a dirigé le comité de gestion des risques de la banque depuis 2003. Il siège également depuis 2004 au conseil d’administration de Bühler, une société active dans les processus industriels agroalimentaires, ainsi qu’au conseil de l’Université de Zurich. Il fait aussi partie de nombreuses fondations dans le domaine des arts.

Urs Rohner est COO (chief operating officer) et membre du conseil de Credit Suisse depuis 2004. Il a rejoint la banque après avoir dirigé le groupe médias ProSiebenSat.1.

Outre ses fonctions d’administrateur, Walter Kielholz est aussi président du conseil d’Avenir Suisse et membre du conseil d’economiesuisse. Très actif aussi dans le domaine des arts, il siège à la fondation du Festival de Lucerne et à celle du musée des beaux-arts de Zurich (Kunsthaus).

A la bourse suisse, aux alentours de 14h, l’action Credit Suisse avait perdu près de 6% et celle de Swiss Re environ 1,3%, dans un marché (SMI) en baisse de 1%.