Des jeunes, des seniors. Des femmes, des hommes. Des Romands, des Suisses alémaniques. Des socialistes, des UDC. Il y a de tout parmi les ambassadeurs de CHANCE 5G, la nouvelle plateforme lancée vendredi par les opérateurs télécoms. Son objectif: convaincre la partie la plus large de la population des bienfaits de la 5G. Cette technologie est aujourd’hui quasiment à l’arrêt en Suisse, à cause de plusieurs moratoires cantonaux, notamment, en Suisse romande, à Genève et dans le canton Vaud.

Lire aussi notre interview de Stephan Netzle: «Le Conseil fédéral devrait être courageux sur la 5G»