Lundi soir, une vingtaine de parlementaires fédéraux se sont réunis à l’hôtel Bellevue, à Berne. Invités par la STSA, la faîtière du négoce et du shipping en Suisse, ils ont eu droit à un exposé sur la marine marchande suisse, aussi importante que mal représentée à l’international, et les défis environnementaux auxquels elle fait face. Ils ont reçu un document les incitant à «adopter une stratégie pour l’Organisation maritime internationale (OMI)», une institution onusienne édictant des règles maritimes. La STSA leur a appris que notre pays enclavé n’en était pas moins la 9e puissance maritime mondiale en termes de tonnage. Les firmes suisses font naviguer 3700 bateaux par jour et transportent 18% du commerce maritime (lequel représente 90% des échanges mondiaux), selon ses calculs.