Ceux qui ont travaillé dans une société américaine connaissent l’expression. Elle fait référence à une entreprise où tout le monde veut diriger et où personne ne veut exécuter. C’est une organisation où les stratèges en titre se multiplient mais où personne ne suit. C’est un monde de leaders solitaires, enfermés dans leur petit univers et leurs illusions.

C’est la tendance aujourd’hui. Il y a un renouveau d’inflation de titres dans les entreprises. Elle reflète les préoccupations du moment. Ainsi se multiplient les managers chargés de la durabilité, du changement climatique, de la transition digitale ou de l’égalité des genres. On trouve même des «Chief Evangelists» (un terme inventé par Guy Kawasaki à Apple), comme Mark Lee, le CEO de Splashtop.