C’est un nouveau «pic historique» qu’ont enregistré les exportations suisses le mois dernier: elles affichent une hausse de 3,5% en termes nominaux à 20,8 milliards de francs (+2,6% ajustée à l’inflation), après avoir fléchi de 0,3% en avril. Les chiffres publiés jeudi par l’Administration fédérale des douanes (AFD) confirment ainsi l’évolution en dents de scie du commerce extérieur depuis le début de l’année, faite de rebonds et de replis mensuels et successifs.

«De manière générale, la tendance est positive et les perspectives pour les trois à six mois à venir sont optimistes», relève Tiziana Hunziker, économiste chez Credit Suisse. Les principaux indicateurs se sont nettement redressés, ajoute-t-elle. En particulier l’indice PMI des directeurs d’achat, reflet de la situation du secteur manufacturier, qui affichait un niveau record en mai, après avoir déjà atteint un pic le mois précédent. Même orientation à la hausse pour le baromètre des exportations établi par la grande banque, «il affiche une croissance jamais atteinte depuis le début des mesures en 1999», souligne l’économiste.