C'est tout à la fin de la conférence de presse tenue mardi à Lausanne par l'entreprise vaudoise Métraux Services que l'on a compris la raison de cette soudaine transparence sur les comptes du groupe, confidentiels jusqu'ici. «Depuis 1988, Métraux Services a suivi une stratégie de croissance incluant un certain nombre d'acquisitions, exposait Olivier Métraux, président du conseil d'administration et directeur général. C'est ainsi que notre compagnie a vu son chiffre d'affaires consolidé passer de 50 à près de 300 millions de francs durant cette période. Comme nous n'avons pas l'intention de changer d'objectif, nous étudions avec Warburg Dillon Read une future entrée de Métraux Services au premier marché de la Bourse suisse afin de lever les capitaux nécessaires.»

Si l'entreprise basée à Etagnières et fondée en 1967 peut envisager une telle opération, c'est qu'elle a réussi en quelques années à se hisser en tête du marché suisse de l'approvisionnement en pièces de rechange et accessoires automobiles, occupant de plus une place de choix dans la livraison de produits chimiques et le recyclage de déchets spéciaux. Dans ces deux principaux secteurs d'activité, qui représentent près de 80% de ses ventes en dehors de la distribution d'huile et de carburant, Métraux Services a développé une formule intégrée qui doit en faire le partenaire privilégié des garages multimarques, transporteurs et industriels de tous bords. Sous le slogan «Approvisionner, Assister et Recycler», le groupe vaudois propose en effet des services sous la forme d'un contrat de longue durée à ses «partenaires», selon lequel ces derniers s'engagent pour un certain volume annuel de commandes, en échange de quoi ils auront l'assurance d'être livrés, de bénéficier des outils informatiques développés spécialement par Métraux Services et d'être libérés du problème de recyclage des déchets. Parmi les prestations d'assistance qu'offre le groupe vaudois, à relever un logiciel de gestion destiné aux garages comprenant les données techniques pour plus de 3500 véhicules avec devis et facturation intégrés, un catalogue électronique ou un appareil de diagnostic des pannes multimarques. Quant aux prestations destinées aux industriels livrés en produits chimiques de base et spécialités, elles incluent un service en ligne d'informations ou la gestion complète des citernes pour de la clientèle.

Cette idée originale développée par Métraux Services s'est traduite dans les chiffres. L'an dernier, le groupe a réalisé un bénéfice d'exploitation de 17,6 millions (+15%) et un bénéfice net de 10,3% (+25,6%) pour un chiffre d'affaires de 297,5 millions (+11,7%). Pour les deux à cinq ans à venir, la compagnie prévoit une croissance annuelle de ses ventes de 7% et une marge opérationnelle de 8%, contre 5,9% l'an dernier.