Le Ministère chinois de l’industrie et des technologies de l’information a indiqué sur son site internet avoir délivré pour l’iPhone 6 une «autorisation d’accès aux réseaux télécoms», ouvrant la voie à sa mise en vente. «L’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus seront disponibles en Chine à partir du 17 octobre», en ligne et dans les boutiques des opérateurs, a confirmé le géant américain de l’électronique dans un communiqué.

Le modèle le moins onéreux (16 GB) sera proposé à partir de 5288 yuans (677 euros) – soit bien plus qu’à Hongkong (567 euros)… et que les 199 dollars (156 euros) demandés aux Etats-Unis.

Les ventes de l’iPhone 6 avaient démarré le 19 septembre dans dix pays ou régions – dont Hongkong, territoire chinois disposant d’une large autonomie –, mais aucune date de lancement n’avait été annoncée pour la Chine continentale… faute d’une ultime autorisation des autorités.

Le ministère a assuré mardi avoir procédé à des «tests de sécurité rigoureux», notamment sur «les risques de fuite des informations personnelles des usagers», et avoir eu des échanges avec Apple à ce sujet.

Apple lui aurait alors «promis qu’il n’avait jamais installé de «porte dérobée» dans ses appareils et services» pour livrer des informations «à quelque gouvernement et organisation que ce soit», et qu’il «ne le ferait jamais», selon le communiqué du ministère.

Des médias d’Etat chinois avaient récemment mis en cause les appareils du groupe, la télévision centrale CCTV affirmant notamment que les iPhone menaçaient la sécurité nationale, en raison de leur fonctionnalité de géolocalisation: Apple avait fermement démenti.