La Chine domine sans partage la chaîne d’approvisionnement des terres rares depuis une vingtaine d’années, et entend bien continuer. Jeudi, le gouvernement chinois a annoncé par décret la création du China rare earth group, issu de la fusion de trois poids lourds de l’industrie des terres rares, ces 17 métaux difficiles à extraire mais essentiels aux produits électroniques modernes.